Déduire les frais de déplacement

frais déplacement

Sommaire

En France, le salaire perçu est assujetti à l’impôt sur le revenu (IR), après décompte des frais professionnels. Les salariés ont le choix entre deux solutions pour déduire leurs dépenses des impôts (transport domicile-travail, frais de repas, déplacements professionnels, etc.) : réduction forfaitaire de 10 % ou déduction des frais réels. Les frais réels sont-ils plus avantageux pour vous ? Quels sont les frais professionnels déductibles ? Comment calculer les frais réels pour les impôts ? Mooncard répond à toutes vos questions.

 

Frais de déplacement professionnel : la déduction forfaitaire de 10 %

 

La réduction forfaitaire de 10 % facilite la prise en compte des frais professionnels par l’administration fiscale. Elle couvre les dépenses les plus courantes des salariés et de certains dirigeants de sociétés : 

  • Déplacements du domicile personnel au lieu de travail ;
  • Repas pris au travail, comparé au coût des repas pris au lieu de résidence ;
  • Achat de documentation ;
  • Mise à jour des connaissances professionnelles. 

Les 10 % sont retranchés automatiquement des salaires déclarés. Vous n’avez aucune action à effectuer. Pour chaque membre du foyer fiscal, les plafonds de déduction sont fixés à :

  • 448 euros minimum, sauf si les revenus salariaux déclarés sont inférieurs à cette somme ;
  • 12 829 euros maximum. 

L’employeur peut décider de verser au salarié des allocations ou de rembourser ses dépenses professionnelles. Pour ne pas être imposables, les frais doivent remplir des conditions : 

  • Avoir un caractère professionnel ; 
  • Correspondre à des dépenses réelles ;
  • Être justifiés ;
  • Ne pas avoir été, au préalable, couverts par la déduction de 10 %. Les indemnités éligibles à la réduction forfaitaire doivent être ingérées aux salaires, déclarées lignes 1AJ à 1DJ. 

 

Comment déduire les frais professionnels des impôts pour leur montant réel ?

 

La déduction forfaitaire de 10 % ne couvre pas toujours l’intégralité des frais professionnels. Les salariés concernés peuvent déduire leurs dépenses des impôts pour leur coût réel. Pour être déductibles, les frais doivent :

  • Servir à l’activité professionnelle ;
  • Avoir été engagés dans l’unique objectif d’acquérir ou de conserver ses revenus professionnels ;
  • Être payés durant l’année 2021 ;
  • Être justifiés. Les justificatifs de frais sont à conserver pendant au moins trois ans. La nature et le montant de chaque dépense doivent être précisés dans une note annexe à la déclaration. 

Dans le cas des frais réels, les indemnités et remboursements reçus de l’employeur pour couvrir les dépenses déductibles du salarié sont à ajouter aux salaires imposables à l’IR.

Les principaux frais professionnels déductibles des impôts sont les suivants : 

  • Frais de transport domicile-travail ;
  • Frais de repas ;
  • Déplacements professionnels ;
  • Frais de formation professionnelle ou de stage ;
  • Achat de vêtements spécifiques à la profession (uniformes, bleus de travail, etc.) ;
  • Frais de déménagement, en cas de changement de lieu de résidence ; 
  • Frais de double-résidence, si les époux, concubins ou partenaires liés par un Pacs travaillent dans des lieux éloignés ; 
  • Locaux et équipements professionnels.

 

Frais de déplacement domicile-travail : sont-ils déductibles de l’impôt sur le revenu ?

 

Vous utilisez votre véhicule personnel dans un cadre professionnel ? Vous avez la possibilité de :

  • Déduire les frais de déplacement des impôts pour leur montant réel. Les dépenses déductibles prennent en considération, pour la fraction liée au nombre de kilomètres parcourus à titre professionnel : la dépréciation du véhicule durant l’année, entretien, carburant, réparations, stationnement, assurance, etc. Les frais de péage, garage, intérêts d’emprunt sont déductibles sans plafonnement pour leur montant réel justifié ;
  • Utiliser le barème fourni par l’administration pour le calcul des frais kilométriques. Les barèmes kilométriques tiennent compte des mêmes types de dépenses annexes (entretien, primes d’assurance, etc.) Pour être déduits en supplément, les frais de stationnement parking et de péages doivent être justifiés.

Bon à savoir : Les nouveaux barèmes kilométriques ont été publiés le 13 février 2022

Pour faire face à la flambée des prix du carburant, l’État a revalorisé de 10 % le barème des indemnités kilométriques (déclaration des revenus perçus en 2021). Depuis 2021, le montant des frais de déplacement évalués à l’aide du barème fiscal est majoré de 20 % pour les voitures électriques. 

À cause de sa complexité, le traitement des lettres de remboursement frais de déplacement et des notes de frais est un véritable frein au contrôle des dépenses des salariés. Déclaration à l’administration fiscale, barème des indemnités kilométriques, déduction des frais de déplacement, récupération de la TVA… Digital et automatisation offrent, aujourd’hui, une visibilité sur l’ensemble de la chaîne des dépenses professionnelles.

La carte carburant Mooncard Mobility fait partie des solutions complètes de paiement pour l’entreprise. Grâce au suivi en temps réel des frais de petits et de grands déplacements, vous gagnez en efficacité. Vous réduisez le temps passé à remplir les déclarations mensuelles, rassembler les justificatifs et transmettre les documents au service comptabilité. 

 

Choisissez la carte multi-enseignes Mooncard Mobility pour reprendre la main sur la gestion des frais de déplacement professionnel. Ses fonctionnalités innovantes ont déjà séduit des clients aux profils variés : fonction publique, membres du CSE, auto-entrepreneur, BTP, indépendant, etc. 

Vous désirez gagner de l’argent et du temps grâce au digital ? Demandez une démo personnalisée de la carte carburant !

 

Découvrez nos autres articles sur les frais de déplacement :