Conseils pratiques pour les acteurs de comptabilité

Frame 59-min

Facilitez la gestion dématérialisée de votre comptabilité avec notre solution

Demander une démo

Sommaire

Les missions d’un cabinet d’expertise comptable ont profondément évolué en seulement quelques années. De nombreux professionnels s’émancipent désormais des tâches de saisie les plus chronophages pour se concentrer sur leur mission d’analyse comptable. À la clé, une véritable plus-value pour les chefs d’entreprise à la recherche d’une qualité d’expertise.


Quelles sont les grandes tendances de la profession d’expert-comptable aujourd’hui ? Comment vous adapter à cette nouvelle donne et ne plus vous laisser dépasser par votre compta ? L’essentiel à retenir avec Mooncard, solution de gestion des frais professionnels.

 

Une automatisation croissante des tâches de saisie comptable

 

La transformation digitale récente des différents types de comptabilité a été favorisée par l’apparition de nouveaux logiciels performants. De la très petite entreprise ou PME aux sociétés de grande taille, des solutions innovantes permettent simultanément :

 

  • D’automatiser la saisie d’un grand nombre d’opérations comptables ;
  • De centraliser les flux financiers et leur contrôle dans des tableaux de bord alimentés en temps réel ;
  • De trier les documents comptables avec une facilité inédite.

Au-delà même des logiciels de comptabilité, d’autres solutions plus économiques émergent. Des plateformes de nouvelle génération commercialisent, le plus souvent en mode SaaS, des services de stockage et de remontée automatique des données comptables. Ces acteurs offrent aux plus petites structures le moyen de tenir leur comptabilité en générant un minimum de frais.

 

Loin de concerner le seul expert mandaté par l’entreprise, l’organisation comptable est souvent l’affaire de tous les collaborateurs. Des outils collaboratifs permettent à chaque salarié d’intégrer lui-même ses notes de frais.

 

Les ressources humaines nécessaires à la tenue des états comptables d’une entreprise peuvent être aujourd’hui remobilisées sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. Les nouveaux logiciels à la disposition des experts-comptables ont assuré un véritable gain de productivité au bénéfice de leurs clients. Ils autorisent à la fois :

 

  • La collecte des informations comptables à partir d’une numérisation des documents à la source ;
  • L’automatisation des relances client dans l’attente d’un paiement ;
  • La génération de tableaux de bord sur-mesure, proposant une liste personnalisée d’indicateurs clés de performance ;
  • La retranscription automatique des flux financiers en écritures comptables.

 

Bon à savoir : Une saisie automatique à partir de scans

Plusieurs acteurs de la fintech continuent à repousser les limites de l’automatisation comptable dans les PME. La génération d’écritures comptables fiables est désormais possible à partir de simples documents scannés, comme des factures fournisseurs. De même, les mouvements sur le relevé de compte bancaire de l’entreprise peuvent faire l’objet d’une retranscription similaire. Cette évolution est amenée par la technologie de reconnaissance des caractères ou OCR (Optical Character Recognition en anglais).

 

Quel rôle pour le métier de la comptabilité aujourd’hui ?

 

La direction comptable exerce un rôle majeur dans la définition de la stratégie de l’entreprise et l’aide à la prise de décision. Ses principales missions auprès du chef d’entreprise incluent :


  • La réalisation d’une veille juridique permanente en matière de législation fiscale et comptable, garante de la conformité réglementaire des comptes ;
  • L’optimisation des flux financiers au sein de l’entreprise ;
  • La mise en œuvre de nouveaux processus dématérialisés, par exemple en matière de facturation ;
  • Le conseil au chef d’entreprise sur les grandes orientations budgétaires ou financières de l’organisation.

 

Libéré d’une grande partie de ses tâches de calcul et saisie, le service comptabilité peut s’orienter vers un rôle de conseil et analyse. La réalisation régulière d’un audit financier interne est une sécurité importante pour l’entreprise. Ce type de contrôle couvre :

 

  • La régularité des deux ou trois derniers bilans comptables de l’organisation ;
  • L’évaluation et la maîtrise des risques financiers de l’entreprise ;
  • Le suivi des objectifs financiers de l’entreprise – par exemple dans le cadre d’une comptabilité budgétaire facultative ;
  • La recherche d’anomalies dans les autres documents financiers de l’entreprise, notamment avant la clôture définitive de l’exercice comptable en cours.

L’interconnexion des données financières rend aussi plus simple le rapprochement avec les états comptables des clients ou des fournisseurs. Cette procédure, dite de « circularisation », constitue un second niveau de contrôle particulièrement efficace pour détecter des erreurs de calcul ou de saisie des opérations.

 

L’expert en charge de la comptabilité occupe, plus que jamais, une fonction pivot dans l’organisation. Il demeure un véritable conseiller auprès du chef d’entreprise sur l’ensemble des enjeux financiers au sens large.

Bon à savoir : Une formation plus poussée pour les nouveaux comptables

Le diplôme de comptabilité et gestion (DCG), tout comme le diplôme supérieur (DSCG), intègrent aujourd’hui des matières très diversifiées. L’expert-comptable est devenu une référence au sein de l’entreprise sur des notions connexes à son domaine de compétence : droit social, finances, droit fiscal, économie...

L’automatisation partielle des obligations comptables les plus rébarbatives peut libérer du temps de travail en plus de générer des économies dans votre organisation. Vous souhaitez gagner en efficacité et en traçabilité de vos dépenses ? Pensez à Mooncard ! Notre solution de gestion des dépenses professionnelles est conçue pour vous faciliter la vie. Elle intègre notamment l'automatisation des notes de frais du paiement jusqu'aux écritures comptables sans ressaisie.


Réservez une démonstration dès maintenant pour mieux évaluer les atouts de nos cartes de paiement corporate.


Découvrez nos autres articles sur la thématique de la comptabilité :