Autonomie voiture électrique : ce qu'il faut retenir

Frame 166-min

Sommaire

En moyenne, un véhicule électrique équipé d’une batterie de 50 kWh affiche une autonomie de 300 kilomètres, après une charge complète. Elle grimpe à 350 kilomètres sur route et descend à 250 kilomètres sur autoroute. L’autonomie varie en fonction de différents facteurs comme le moteur, le style de conduite, la topographie ou encore l’activation des options (chauffage, climatisation, etc.) Des techniques existent pour maximiser le nombre de kilomètres parcourus. Achat, location, autonomie théorique et réelle, SoH, WLTP… Mooncard vous dit tout sur l’autonomie des véhicules électriques. 

 

C'est quoi l'autonomie d'une voiture électrique ?

 

L’autonomie d’un véhicule zéro émission vous donne une indication sur la distance à parcourir avant de recharger la batterie à domicile, en entreprise ou sur une borne de recharge. Pour trouver plus facilement des points de recharge électrique, vous pouvez utiliser une application dédiée. Pour payer aux bornes, des badges de recharge sont disponibles sur le marché.

L’autonomie diffère suivant : 

  • La capacité de la batterie du véhicule électrique. Il s’agit de la quantité d’électricité (en kWh) qu’elle peut emmagasiner. Elle équivaut au réservoir de carburant pour les véhicules thermiques ;
  • Des facteurs intérieurs et extérieurs. Ils influencent la rapidité avec laquelle la réserve d’électricité est consommée. Certains sont intrinsèques au véhicule électrique comme la puissance du moteur, l’efficacité énergétique ou encore l’usure de la batterie. D’autres sont en lien direct avec la conduite : nombre de passagers, poids des bagages, allure en ville et à la campagne, relief de la route, conditions météorologiques, etc.

Bon à savoir : Quelle est la voiture électrique avec le plus d'autonomie ?

Les modèles de voitures électriques commercialisés par Tesla offrent une grande autonomie :
Model S : 637 kilomètres (estimation) ;
Model 3 : 602 kilomètres (WLTP) ;
Model X : 536 kilomètres (estimation) ;
Model Y : 533 kilomètres (WLTP). 

D’autres modèles comme la Jaguar I-Pace (470 kilomètres), la BMW iX (630 kilomètres), la Kia Niro (460 kilomètres), le Nouvel EQE de Mercedes (712 km d'autonomie électrique en ville WLTP) ou encore l’Audi e-tron (417 kilomètres) se distinguent par une autonomie élevée.

Quelle est l'autonomie réelle des voitures électriques ?

 

Il est important de savoir faire la différence entre autonomie théorique et réelle. En effet, deux conducteurs conduisant le même véhicule électrique n’obtiennent pas forcément une autonomie réelle similaire. Pour analyser et comparer plus facilement l’autonomie des voitures zéro émission, des protocoles d’essai ont été mis en place. 

Depuis le 1er janvier 2019, la procédure d'essai mondiale harmonisée Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure (WLTP) est obligatoire. Elle remplace de manière progressive le New European Driving Cycle (NEDC). Les tests en laboratoire fournissent des données sur : 

  • Les niveaux de consommation des véhicules électriques ;
  • Les émissions de CO2/km ;
  • L’autonomie, sur la base de cycles comportant des trajets urbains, périurbains et autoroutiers.

Avant l’acquisition d’une voiture électrique, il est fortement conseillé de consulter les mesures d’autonomie fournies par le constructeur

 

Comment connaître l’état de la batterie d’une voiture électrique ?

 

Comme les batteries de smartphones ou d’ordinateurs portables, les batteries de véhicules électriques perdent de leur capacité avec le temps. Au moment de l’achat d’un véhicule électrique d’occasion, il est essentiel d’évaluer l’usure de la batterie

Pour déterminer son état de santé, le plus simple est de contrôler le State of Health (SoH). Cet indicateur vous informe sur le niveau de détérioration de la batterie. Il est exprimé en pourcentage. Une batterie neuve affiche un SoH de 100 %. Une batterie de voiture électrique a une durée de vie approximative de 10 ans.

Prenons un exemple avec une batterie neuve dotée d’une capacité de 70 ampères-heures (Ah). L’année suivante, sa capacité résiduelle est évaluée à 65 Ah, soit une diminution de 5 Ah. Le SoH correspondant à cette mesure est de : 65/70 = 0,9285, soit 92,85 %. Ce SoH renseigne l’acquéreur sur l’état de la batterie, mais aussi sur la diminution de 7,15 % de l’autonomie initiale. En effet, la perte de capacité d’une batterie impacte directement l’autonomie du véhicule électrique.  

Dans le cas d’une location, les batteries dont les capacités sont inférieures à un certain seuil (défini dans le contrat) sont généralement remplacées ou réparées. Autre possibilité, faire jouer la garantie constructeur. Selon l’ancienneté du véhicule électrique d’occasion, elle peut encore être active sur la batterie. Pour vous en assurer, vérifiez la durée et le kilométrage restant avant l’échéance. 

 

Location, achat : quelle est la meilleure option pour la batterie d’une voiture électrique ?

 

Lors de l’acquisition d’un véhicule électrique, la batterie peut être louée ou achetée. Si vous décidez d’acheter la batterie, son coût sera facturé en plus de celui de la voiture. Vous pouvez pratiquer un amortissement sur l’intégralité de son prix. La garantie couvre un nombre donné de kilomètres ou d’années. Au-delà, le constructeur ne prend plus en charge les frais d’entretien de la batterie du véhicule électrique. 

Vous préférez la louer ? Dans ce cas, le coût de la batterie est mensualisé. Le tarif du forfait à payer diffère suivant le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de recharges réalisées et l’usure de la batterie. Pendant toute la durée de la location, l’entretien et le remplacement sont pris en charge

Quel que soit votre choix, vous pouvez bénéficier d’aides pour l’achat ou la location de véhicules électriques. Parmi elles, nous retrouvons le bonus écologique, la prime à la conversion ou encore l’exonération de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA). 

 

10 conseils pour augmenter l'autonomie d'une voiture électrique

 

Vous désirez maximiser l’autonomie de votre véhicule électrique ? Découvrez des astuces simples à mettre en œuvre pour optimiser la distance parcourue avant la prochaine recharge. 

  1. Surveiller régulièrement la pression des pneus de votre véhicule. Circuler avec des pneus sous-gonflés engendre une hausse de la consommation d’énergie de la voiture électrique.
  2. Réduire au maximum le poids du véhicule électrique. La règle d’or, ne rien transporter d’inutile. Veillez à ôter le coffre et les barres de toit si vous n’en avez pas besoin. Pensez à fermer les fenêtres pour limiter la prise au vent.
  3. Préparer les trajets en avance en utilisant un planificateur d’itinéraire. L’objectif est de diminuer le nombre de kilomètres parcourus. 
  4. Utiliser de manière raisonnable le chauffage l’hiver et la climatisation l’été. Vous pouvez paramétrer le pré-conditionnement pour utiliser l’électricité du secteur au moment de la recharge, au lieu de celle stockée dans la batterie. Autre solution, opter pour le mode Eco. 
  5. Garer son véhicule électrique dans un parking fermé ou couvert l’hiver. Le froid réduit jusqu’à 20 % l’autonomie. Si votre voiture zéro émission reste dehors la nuit, faites preuve de vigilance. En effet, pour pouvoir redémarrer, le système maintient la batterie au chaud, même si elle est en arrêt. Ainsi, il faut compter un kilomètre d’autonomie perdu chaque heure, en cas de nuit à 0 °C.
  6. Privilégier une conduite souple et écoresponsable : vitesse constante, pas d’à-coups ou de violentes accélérations, utilisation du freinage régénératif au lieu des freins.
  7. Éviter de dépasser les 120 km/h sur l’autoroute
  8. Conserver une fenêtre de charge comprise entre 20 % et 80 %. Une batterie de voiture électrique n’apprécie ni les excès de charge ni les décharges complètes. 
  9. Préférer les petites recharges régulières pour préserver la batterie de votre voiture électrique. 
  10. Utiliser régulièrement son véhicule électrique. Le stationnement prolongé est susceptible de causer une perte de capacité prématurée de la batterie. 

Bon à savoir : Quelles sont les options les plus consommatrices dans une voiture électrique ?

La climatisation arrive en tête. Ainsi, couper la clim vous fait économiser 8,3 à 11 kilomètres d’autonomie par heure. Si votre véhicule électrique dispose de sièges chauffants, n’hésitez pas à les utiliser. Ils réduisent l’autonomie de seulement 560 mètres par heure. L’éclairage, l’audio ou les chargeurs USB consomment moins. Si vous activez l’ensemble des options sur votre véhicule électrique, l’autonomie perdue avoisine les 16 kilomètres.

Cumulez des Miles à chaque dépense sur la route avec la carte carburant Mooncard Mobility. Réservez une démo 100 % gratuite avec un de nos experts mobilité !