BFM Business x Mooncard : Mooncard automatise les notes de frais et les dépenses professionnelles

Vers la fin des notes de frais grâce aux cartes de paiement Mooncard.

Tristan Leteurtre, CEO et Co-Founder de Mooncard, a répondu aux questions de BFM Business à propos des cartes professionnelles Mooncard

- Ah oui, là on sait qu'on parle directement des gens qui vont attendre beaucoup de vous, Tristan Leteurtre. Bonjour.

- Bonjour.

- Fondateur de Mooncard, je l’ai entre les mains, alors c’est une carte de crédit pour le coup totalement classique, vous travaillez avec Mastercard, donc c'est une carte corporate que me donne mon entreprise ?

- Oui.

- Qui va me libérer totalement de la note de frais.

- Oui, on est dans le domaine de la carte d’entreprise, on va apporter de la productivité pour tout ce qui est note de frais et dépenses professionnelles. En fait le constat c’est qu'aujourd’hui tout le monde saisi ses notes de frais, agrafe ses justificatifs, remplit des tableurs, et je trouve ça absurde qu'aujourd'hui en 2018, les gens perdent du temps à agrafer des justificatifs.

- On soupçonne quand même les entreprises de faire cela par stratégie, c’est-à-dire, globalement de nous empêcher de faire des notes de frais. Pour faire en sorte que lorsqu'il y a un remboursement de 4€50, on ne fasse pas de note de frais, tellement c’est complexe.

-Alors c’est pas le cas en général pour les entreprises. Le gros problème qu’elles ont c’est la productivité, c’est-à-dire le temps passé par leurs collaborateurs à gérer leurs tableaux Excel et puis le service comptable derrière à ressaisir ça.

- Vous êtes sûr ? Alors vous battez en brèche la théorie du complot ?

- Absolument, oui.

- Bon alors qu’est-ce qu’il se passe avec Mooncard justement ?

-Alors le principe c’est que c’est une carte de paiement, donc vous payez, vous recevez un SMS en temps réel et puis la note de frais est totalement pré-remplie - ce qui fait gagner du temps à l’utilisateur -, vous validez, et c’est envoyé en comptabilité - ça fait gagner du temps aussi au service comptable, qui n’a pas plus envie que vous de remplir aussi des tableaux Excel.

- Il faut que le logiciel de note de frais de l’entreprise soit compatible avec Mooncard ?

- Alors nous, on a réconcilié deux mondes qui se parlaient pas trop, c’est-à-dire le monde des cartes de paiement et puis le monde de la comptabilité voir de certains logiciels d’entreprise. On pense qu’il faut prendre le meilleur des deux mondes et trouver une solution qui va du paiement à la comptabilité de manière totalement cohérente et c’est la première carte qui permet de faire ça.

-D’accord, mais ca veut dire qu’il faut qu’il y ait le logiciel Mooncard, intégré dans l’ensemble du système de l’entreprise ?

-Alors en fait, on vient déverser automatiquement toutes les écritures comptables dans les logiciels communs du marché des éditeurs connus, et donc les comptables sont très contents quand on leur propose ça.

- Alors c’est des éléments pratiques, il y a des éléments qui sont encore plus intéressants à mon avis pour l’entreprise et même pour l’ensemble des salariés : votre puce elle déclenche aussi en temps réel les autorisations ou les refus de paiement et de dépense.

- Exactement, en fait ce qui empêche l’adoption de la carte d’entreprise, au-delà du fait qu’elle apporte peu de valeur ajoutée et que nous on apporte de la valeur, c’est la sécurité, c’est le contrôle. Ca a été notre premier questionnement : comment en tant que chef d’entreprise, je donne une carte de paiement ?

- On a trouvé une solution à ce problème puisque la carte Mooncard, vous pouvez y régler tous les droits d'utilisation. Stéphane, je vous remets une carte, mais vous n'avez pas de raison de payer avec elle le week-end donc je désactive la carte le week-end, si vous avez pas de voiture chez BFM et bien je désactive les carburants et les parkings. Et ça je peux le faire en un seul clic, en temps réel. Ca offre énormément de contrôle pour le chef d’entreprise.

- Oui oui, et puis il faut bien être conscient aussi que c’est très très contrôlé par l'URSSAF, l’ensemble des dépenses qui sont réalisées par les salariés. Donc là aussi on est sur des éléments de simplification qui sont des éléments fondamentaux.

- Oui absolument, alors c’est marrant que vous citiez l'URSSAF puisque nous parlons régulièrement à l'administration, et une contrôleuse nous a dit “ Si toutes les entreprises avaient une Mooncard on serait très heureux, elles auraient quelque part un label de qualité”

- Bien sûr ! Après, et peut-être y pensez vous, c’est que le chef d’entreprise ne le sait pas toujours, et parfois même son expert comptable ne le sait pas, enfin c’est à l’appréciation de l’administration : ce que j’ai le droit de donner à mes salariés comme autorisation de paiement, refusé par l'URSSAF accepté par l'URSSAF, enfin c’est de la négociation permanente, c’est des éléments infiniment complexes. Vous pourriez guider le chef d’entreprise dans les décisions qu’il a à prendre là dessus ?

- Alors on le fait nous aujourd’hui, on a plus de 500 clients donc ils nous posent des questions et on devient une sorte de référent, leur problématique c’est simplement de donner un moyen de paiement efficace pour que les collaborateurs arrêtent de galérer avec ce sujet-là.

- Vous êtes nombreux à avoir cette expertise aujourd’hui, en France, dans le monde ?

-Alors, le monde des cartes d’entreprise est un peu poussiéreux depuis 20 ans, vous avez les banques, évidemment, American Express qui a une offre orientée voyage, et puis de l’autre côté vous avez les logiciels de note de frais. Mais notre conviction c’est que pour gérer le sujet des dépenses, des notes de frais, des achats de fournitures, il faut une carte de paiement. Et on a pris le meilleur des deux mondes en les associant et en faisant Mooncard.

- Le meilleur des deux mondes ! Mooncard, Moon, comme la lune. Mooncard avec Tristan Leteurtre sur BFM Business.

Découvrez d'autres interviews de Mooncard